Toutes les langues

L’ADEM réagit à l’annonce de sept tentatives de suicide parmi les requérants mineurs.

24 heures a révélé 7 tentatives de suicide de MNA hébergés dans le canton de Vaud.

Il y a 10 jours, la Société suisse de psychiatrie et psychothérapie de l’enfant et de l’adolescent (SSPEA) tirait la sonnette d’alarme sur la santé mentale des réfugiés mineurs en Suisse. La semaine dernière encore, l’ADEM rassemblait des professionnels et autorités fédérales et cantonales pour renforcer l’harmonisation des conditions d’accueil des MNA en Suisse.

A l’heure actuelle, dans les institutions socio-éducatives de Suisse Romande, on peut compter 1 éducateur pour 4 jeunes en difficulté. Pour les mineurs non accompagnés, il s’agit d’1 pour 10. Or, l’article 22 de la Convention des droits de l’enfant (CDE) nous le rappelle : les mineurs migrants en foyer ont les mêmes droits que les jeunes suisses privés de leur milieu familial.

Voilà 10 ans que l’ADEM dénonce le manque d’encadrement de ces jeunes et restera d’autant plus mobilisée sur le sujet.

Article du 24 heures: Sept tentatives de suicide parmi les requérants mineurs

15/11/2016